Nouslesfemmes Index du Forum
Nouslesfemmes
Forum libre expression sur l'homosexualité, échanges, conseils ect...
 
Nouslesfemmes Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Incendie d'un HLM: les accès au toit étaient condamnés ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nouslesfemmes Index du Forum -> Nous les femmes -> Actualités général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2009
Messages: 76
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 75
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 23:12 (2009)    Sujet du message: Incendie d'un HLM: les accès au toit étaient condamnés Répondre en citant

Incendie d'un HLM : les accès au toit étaient condamnés




De nombreux habitants assurent que la trappe de secours était condamnée. Crédits photo : AP
Les conditions de sécurité sont pointées du doigt par les locataires de l'immeuble qui a pris feu dans la nuit de dimanche à lundi en Seine-Saint-Denis. Le sinistre a fait cinq morts, deux femmes et trois enfants.

Dramatique incendie à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Cinq personnes - deux femmes, deux enfants et un nourrisson - sont décédées dans la nuit de dimanche à lundi dans la cité des Beaudottes. Selon le procureur adjoint de Bobigny, les cinq victimes faisaient partie d'une même famille, d'origine ivoirienne, et «squattaient» l'appartement. L'origine de l'incendie n'a pas encore été déterminée, la brigade criminelle se charge de l'enquête. Le parquet a toutefois déjà annoncé mardi que la piste «criminelle» n'était pas privilégiée.
Selon les pompiers, l'incendie s'est déclaré dans la cage d'escalier au niveau du 7e étage d'un immeuble HLM qui en compte dix, et s'est propagé ensuite dans le reste du bâtiment. Cent-cinquante pompiers, venus de 21 centres de secours ont été dépêchés sur place, appelés à 4h17 du matin. Le feu a été maîtrisé à 6h19.
29 personnes légèrement intoxiquées
Trois victimes (une femme et trois enfants) ont été retrouvées dans un appartement du 8e étage et une autre femme a été découverte dans la cage d'escalier au 7e, précise une source judiciaire, qui au départ avait parlé de deux hommes parmi les victimes. Les sapeurs-pompiers n'ont pas précisé l'endroit exact où a été retrouvé le corps du nourrisson. Par ailleurs, vingt-neuf autres personnes ont été légèrement intoxiquées par la fumée, quinze ont été hospitalisées.
Mais ce bilan aurait pu être encore plus lourd. «Les sapeurs-pompiers de Paris ont procédé à 18 sauvetages, c'est-à-dire des personnes qui ont été extraites du foyer par les pompiers», a précisé leur porte-parole, Florent Hivert, sur RTL. Les personnes évacuées ont été accueillies dans un gymnase municipal.
«C'est terrible, ça arrache les tripes», a lancé le maire PCF de Sevran, Stéphane Gatignon, qui s'est rendu sur place. L'incendie «se mêle au sentiment d'abandon qu'on les habitants», a-t-il déclaré sur RTL, précisant qu'une cellule psychologique allait se mettre en place.

Trappes de secours condamnées ?«On ne pouvait plus circuler dans la maison à cause de la fumée. On est restés dans la chambre, on ne pouvait pas ouvrir les fenêtres », raconte Mélanie, une habitante de l'immeuble, interviewée sur Europe 1, qui affirme être descendue par les échelles des pompiers.
La trappe permettant d'accéder au toit était-elle condamnée? C'est en tout cas ce qu'affirment plusieurs habitants de l'immeuble. «La trappe du toit qui est sensée être ouverte était cadenassée, ça a empêché la fumée de sortir et les personnes de sortir aussi. Elle a dû être forcée», explique ainsi une résidente du 6e étage. Selon un habitant, cette trappe serait fermée «car il y a des dealers dans l'immeuble» et cette mesure est destinée à les empêcher de fuir en cas d'opération policière. Plusieurs des locataires ont mis en cause le bailleur de l'immeuble «3F immobilier», qui aurait condamné cette issue de secours.
Mais pour le bailleur, il s'agit en réalité d'une grille alvéolée servant à la ventilation, et non d'une issue de secours. «La grille alvéolée qui permet une ventilation naturelle et une évacuation des fumées a fonctionné à notre connaissance», a indiqué Jean-Marie André, directeur général adjoint d'Immobilière 3F. Et de préciser : «Les accès aux toits sont condamnés pour éviter le caillassage des forces de police». Le procureur adjoint de Bobigny a également indiqué que la «trappe» de sécurité «disposait d'un système de ventilation et était aux normes en vigueur», sans autre précision sur l'origine exacte du sinistre.


Dernière édition par admin le Mar 11 Aoû - 23:27 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 23:12 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2009
Messages: 76
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Point(s): 75
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Mar 11 Aoû - 23:24 (2009)    Sujet du message: Incendie d'un HLM: les accès au toit étaient condamnés Répondre en citant

Les morts dans l'incendie de Sevran squattaient un appartement




Les cinq morts de l'incendie d'un immeuble de Sevran, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de dimanche à lundi, squattaient un appartement, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Les personnes décédées seraient deux femmes et trois enfants d'une même famille ivoirienne, mais des analyses génétiques sont en cours pour s'en assurer.
La piste criminelle est toujours prise très au sérieux par les enquêteurs, a-t-on précisé de même source.
La cité des Beaudottes est considérée par les forces de l'ordre comme le centre d'un trafic de stupéfiants et la piste d'un règlement de comptes entre revendeurs de drogue est explorée sans être privilégiée.
Philibert Demaury, le procureur adjoint de Bobigny, avait toutefois indiqué lundi soir qu'il était "trop tôt pour tirer des conclusions définitives" dans l'attente du résultat d'expertises, notamment.
Des habitants ont reproché à la police d'avoir cadenassé des trappes donnant sur les toits, servant auparavant de caches d'armes et de refuge aux trafiquants, ce qui aurait gêné leur évacuation lors de l'incendie.
Mais selon une source proche de l'enquête, l'ouverture des trappes n'aurait fait qu'aviver l'incendie en créant un appel d'air.
Le feu qui a surpris les habitants de l'immeuble HLM de dix étages, lundi vers 04h00 du matin, se serait déclaré à deux endroits, au niveau du 7e et sur le palier situé entre le rez-de-chaussée et le 1er étage.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:53 (2017)    Sujet du message: Incendie d'un HLM: les accès au toit étaient condamnés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nouslesfemmes Index du Forum -> Nous les femmes -> Actualités général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com